Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2012 7 09 /12 /décembre /2012 22:58

     Le Stade Rennais n'a pas fini de surprendre le football Français. Depuis quelques années, l'équipe de Frédéric Antonetti ne manque pas une occasion de briller par son irrégularité. Et même si le club Breton est conscient du problème, cette saison 2012-2013 ne semble pas faire office d'exception...


 120923142342258 99 000 apx 450

     Il y a moins d'un mois, le Stade Rennais créait l'exploit en s'imposant au Parc des Princes à 9 contre 11, d'une manière presque héroïque (1-2). Le club pensait alors pouvoir créer une dynamique et s'appuyer sur ce match référence en terme de combativité. Mais dès la journée suivante, les Rennais, méconnaissable, s'inclinait à domicile (0-1) face à Evian Thonon Gaillard, 18e de ligue 1. Pourtant, ce n'était pas faute d'avoir été prévenu. A l'issue du match contre le PSG, Fredéric Antonetti, désormais habitué à l'inconstance de son équipe, déclarait même : "j'espère que ça a été un déclic pour la suite, parce que ça ne sert à rien de gagner ici si c'est pour gâcher après." Une nouvelle fois, les "Rouges et Noirs" démontraient leur incapacité à confirmer suite à une bonne performance.

    Le SRFC avait donc à coeur de se racheter en réalisant une semaine exemplaire. Et c'est ce que les Bretons ont fait, certes avec difficultés, mais en se qualifiant tout de même, pour la demi-finale de la coupe de la ligue face à Troyes (2-1). Puis en récidivant, trois jours après, au stade de l'Aube en remportant (2-3) avec envie et grâce à un soupçon de réussite, un match pourtant mal engagé (2-0 à la mi-temps). Cette semaine avait ainsi, révélé un groupe soudé et impliqué, capable de renverser la vapeur d'un match, avec caractère.

     Toutefois, si le Stade Rennais commence à faire preuve de caractère à l'occasion de certains matchs, un travail conséquent reste à faire en terme de rigueur. En effet, ce samedi lors du derby face à Brest, les joueurs Rennais sont retombés dans leurs travers et ont laissé échapper deux points qui, avec davantage de concentration, auraient dû être acquis. Effectivement, après deux buts successifs de Féret et d'Alessandrini, et donc un score de 2-0 à 20 minutes de la fin, les "Rouges et Noirs" se sont quelque peu décontractés. Relâchement que les Brestois n'ont pas hésité à saisir en réduisant le score dans la foulée, puis en égalisant à la 86e minute.

     En bref, après s'être imposé héroïquement face au PSG, le club Breton, incapable de confirmer après une bonne prestation, s'est paradoxalement incliné face au 18e de ligue 1. Puis, soucieux d'oublier rapidement cette contre-performance est, pour la première fois de la saison, parvenu à gagner un match en ayant subi l'ouverture du score (à Troyes). Ceci avant de laisser naïvement filer deux points la semaine suivante contre Brest.

     On pourrait d'ailleurs se demander si la défaite ne serait pas le moteur de ce club. Comme si leurs victoires n'étaient dû qu'a des réactions post-déception et qu'après avoir réagi une certaine suffisance s'installait à nouveau, donnant lieu à des défaites, les faisant à nouveau réagir, etc. Le vrai problème semble réellement être cette absence d'une culture de la gagne. L'exemple le plus flagrant reste celui de la demi-finale de coupe de France face à Quevilly. Suite à cette défaite impardonnable, le SRFC avait effectué une série de trois victoires (face à Nice, Brest et Ajaccio), redonnant un espoir de qualification pour la Ligue Europa, avant de s'effondrer en engrangeant seulement 3 points sur quatre matchs. 

     De plus, cette équipe a clairement tendance à créer des exploits en s'imposant face aux plus grosses écuries tout en ayant du mal à sortir victorieux de matchs dont elle est favorite. C'est donc également le challenge qui semble faire avancer cette équipe.

     Il est en tout les cas incontestable que, depuis quelques saisons maintenant, les supporters Rennais assistent au même scénario, dans lequel leur équipe allie exploits et déconvenues sans jamais parvenir à être régulier. Cette irrégularité rend d'ailleurs très difficile le passage d'un cap au SRFC.

     Les joueurs de Frédéric Antonetti sont donc capables du meilleur comme du pire, et devront passer par la rigueur et la constance pour véritablement prendre une autre dimension.

                                                                                                                                            K.G

Partager cet article

Repost 0
Published by Kévin Gaignoux - dans Football
commenter cet article

commentaires

Maillot de foot 22/03/2016 09:25

Le succès est de faire un club plus capable d'avancer. Une équipe est bonne ou mauvaise dépend de la force des joueurs.

Présentation

  • : Le blog de larticleduweekend
  • Le blog de larticleduweekend
  • : Le concept de ce blog est de profiter de mon temps libre en publiant un article chaque week-end. Je suis étudiant en première année d'AES et souhaite depuis le collège, devenir journaliste. Bien que ces articles soient amateurs, je considère ce blog comme un entraînement et les rédiger me permet d'acquérir une certaine expérience. J'aborderai certains thèmes qui me passionnent comme l'économie, la politique, le sport... Bonne lecture, et au week-end prochain !
  • Contact

Profil

  • Kévin Gaignoux
  • Je suis étudiant en première année d'administration économique et sociale et me passionne pour l'économie, la politique, le sport... Je souhaite devenir journaliste.
  • Je suis étudiant en première année d'administration économique et sociale et me passionne pour l'économie, la politique, le sport... Je souhaite devenir journaliste.