Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 11:17

     A moins d'un mois du premier tour des élections présidentielles, chaque jour, de nouveaux sondages paraissent et prennent une place importante dans l'actualité quotidienne. Sont-ils vraiment fiables ? Jusqu'à quel point nous influencent-ils ?

 

     C'est en 1938 que le premier sondage en France fût réalisé. Depuis cette année, la place des sondages sur la scène médiatico-politique n'a cessé de prendre de l'ampleur pour devenir, de nos jours, un outil statistique incontournable. Un sondage d'opinion est un questionnaire auprès d'un échantillon d'individus représentatifs afin de proposer une estimation de la répartition de l'opinion de l'ensemble de la population. Tout est dit dans la définition, les sondages ne doivent pas être considérés comme une science exacte, mais plutôt comme une estimation. C'est d'ailleurs ce qu'affirment les instituts de sondages d'opinions en reconnaissant une marge d'erreur de 2 points de pourcentages pour des candidats aux alentours de 25%, soit la situation de François Hollande et de Nicolas Sarkozy actuellement. Ainsi, il faut voir dans les sondages une tendance et non pas des résultats exactes. Actuellement, il faut donc retenir des sondages d'opinions que "Nicolas Sarkozy et François Hollande sont dans un mouchoir de poche" comme l'explique le politologue Roland Cayrol.

     Ces marges d'erreurs, étant reconnues par les instituts de sondages eux-mêmes, ne peuvent permettre de dénoncer leur manque de fiabilité. Néanmoins, de multiples dérives tout au long de l'histoire des sondages d'opinions nous révèlent le contraire. En effet, Dominique Strauss Kahn, il y a quelques mois était annoncé président de la république avant même de se présenter, la suite des évènements, on le sait, ne donnera pas raison aux instituts de sondages. Jacques Delors, étant lui aussi favori des sondages pour les élections présidentielles de 1995 ne se présentera pas, Edouard Balladur quelques mois avant ces mêmes élections annoncé comme vainqueur, n'atteindra même pas le second tour... Les exemples ne manquent pas. Pourtant, les sondages sont toujours autant utilisés.

     Cette utilisation à outrance des sondages d'opinions nous influencent, une grande majorité est d'accord pour le dire. Mais de quelle manière ? Tout d'abord, les sondages simulant un scrutin présidentiel, classent les candidats, accordant plus ou moins de légitimité à chacun d'entres eux. Effectivement, si l'on prend l'exemple de Nicolas Sarkozy et de François Hollande, qui sont les deux récoltant le plus d'intentions de votes, leur statut virtuel de finaliste leur donne une certaine légitimité et fait surtout parler d'eux, pour au final les avantager. De plus, il faut savoir que quatres réactions relatives aux sondages sont observées. Deux types de réactions peu influencées par les sondages, à savoir les électeurs déterminés qui ne tiennent pas compte des sondages (une minorité), et ceux qui votent blanc ou qui s'abstiennent. Mais aussi et surtout, les citoyens qui ont tendance à voter pour les premiers dans les sondages ou au contraire, ceux qui souhaitent assister à une autre issue que celle prévue par les sondages et qui ne votent pas pour ceux récoltant le plus d'intentions de votes dans les sondages pour tenter d'inverser la tendance.

     Ainsi, alors que ces sondages d'opinions ne peuvent réellement être considérés comme fiables et en plus, influencent l'opinion publique, ces derniers continuent d'être utilisé à outrance car ils sont désormais totalement ancré dans le système médiatico-politique et sont devenus incontournables.

                                                                                                                                 K.G

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Kévin Gaignoux - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de larticleduweekend
  • Le blog de larticleduweekend
  • : Le concept de ce blog est de profiter de mon temps libre en publiant un article chaque week-end. Je suis étudiant en première année d'AES et souhaite depuis le collège, devenir journaliste. Bien que ces articles soient amateurs, je considère ce blog comme un entraînement et les rédiger me permet d'acquérir une certaine expérience. J'aborderai certains thèmes qui me passionnent comme l'économie, la politique, le sport... Bonne lecture, et au week-end prochain !
  • Contact

Profil

  • Kévin Gaignoux
  • Je suis étudiant en première année d'administration économique et sociale et me passionne pour l'économie, la politique, le sport... Je souhaite devenir journaliste.
  • Je suis étudiant en première année d'administration économique et sociale et me passionne pour l'économie, la politique, le sport... Je souhaite devenir journaliste.