Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 18:45

2,02 €. C'est le prix d'un litre de super 95 que proposait un garage parisien il y a quelques jours. Un prix encore jugé comme inatteignable il y a de cela quelques mois. Pourtant, Christophe de Margerie, PDG de Total, l'avait prédit, il y a près d'un an, et indiquait, dans un entretien, au Parisien - Aujourd'hui en France "le super à 2 euros, cela ne fait aucun doute. La vraie question, c'est quand ? Il faut espérer que cela n'arrive pas trop vite". Mais le PDG de Total n'est pas le seul à espérer que les prix à la pompe cessent de flamber. Les automobilistes sont eux aussi excédés par le prix du carburant, et ceci, les candidats aux élections présidentielles l'ont bien compris...

 

A si peu de temps du premier tour des élections, les candidats s'efforcent de trouver une solution à la hausse inéluctable du prix des carburants. En effet, les Français jugent déterminants les prix à la pompe comme en témoigne l'enquête de Toluna réalisée pour le magazine LSA de jeudi dernier, révélant que près d'un Français sur deux (49.8 %) estime que son vote pourrait être influencé par les propositions des candidats pour faire baisser le prix des carburants.

Pour commencer, François Bayrou a estimé que la solution à la hausse des prix à la pompe serait de "travailler sur le raffinage" qu'il ne juge "pas assez concurrentiel". Il a aussi ajouté "une partie [du prix du carburant] provient des taxes qui sont très importantes en France mais je ne vois pas qui va diminuer ces taxes alors que le budget de l'Etat est dans un tel état de déshérence. Personne ne prendra cette responsabilité". Et pourtant, c'est ce que propose François Hollande qui s'est déclaré favorable à un "blocage temporaire du prix de l'essence" ainsi qu'a un "rétablissement de la TIPP flottante qui permettrait de limiter l'effet des variations du cours du pétrole brut sur les prix à la pompe. Une solution que rejette Nicolas Sarkozy, affirmant que réduire de 2 centimes par litre la TIPP coûterait un milliard d'euros à l'Etat, et soulignant que "ce milliard, qui le paierait, si ce n'est le contribuable ?". Ce dernier incitant les Français à faire jouer la concurrence, a expliqué qu'il y a "des gens qui profitent de l'augmentation du pétrole" et a conseillé au Français de ne pas y aller mais de préférer "acheter [...] là ou c'est moins cher".

Plus récemment, le président-candidat a démontré vouloir faire baisser les carburants à court terme en étant prêt à puiser dans les réserves stratégiques de pétrole de la France.

Malgré ces propositions, Marine Le Pen estime que "Nicolas Sarkozy et François Hollande font preuve d'une légèreté coupable sur cette question" et promet de baisser de 20 centimes par litre environ, si elle accède au pouvoir. Elle qui n'admet pas que "l'automobiliste soit l'éternelle vache à lait du gouvernement", s'engage à réduire la TIPP de 20 % en la compensant par une sur-taxation des grands groupes pétroliers et gaziers.

Nicolas Dupont-Aignan souhaite lui, diminuer le carburant de 10 centimes par litre en ponctionnant les bénéfices des pétroliers et en baissant les taxes (4 centimes sur les bénéfices de Total, 4 centimes en baissant la TIPP et 2 centimes sur la TIPP attribuée aux régions). A noter que le candidat de Debout la République souhaite que l'Etat reprenne 33% du capital de Total.

Mélenchon lui va plus loin puisqu'il désire renationaliser Total dans le but de "diminuer la part des bénéfices que font les groupes pétroliers" et souhaite, tout comme François Hollande, plafonner le prix de l'essence. Nathalie Arthaud a elle déclaré, qu'il était nécessaire de "se servir dans les marges des pétroliers".

De plus, Eva Joly pratique une démarche plus écologique qu'économique en encourageant les automobilistes à développer une conduite économe ainsi qu'a développer des modes alternatifs (Marche, transports en commun, vélo...)

 Les électeurs n'ont plus que l'embarras du choix et trois semaines pour réfléchir...

                                                                                                                                K.G



Partager cet article

Repost 0
Published by Kévin Gaignoux - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de larticleduweekend
  • Le blog de larticleduweekend
  • : Le concept de ce blog est de profiter de mon temps libre en publiant un article chaque week-end. Je suis étudiant en première année d'AES et souhaite depuis le collège, devenir journaliste. Bien que ces articles soient amateurs, je considère ce blog comme un entraînement et les rédiger me permet d'acquérir une certaine expérience. J'aborderai certains thèmes qui me passionnent comme l'économie, la politique, le sport... Bonne lecture, et au week-end prochain !
  • Contact

Profil

  • Kévin Gaignoux
  • Je suis étudiant en première année d'administration économique et sociale et me passionne pour l'économie, la politique, le sport... Je souhaite devenir journaliste.
  • Je suis étudiant en première année d'administration économique et sociale et me passionne pour l'économie, la politique, le sport... Je souhaite devenir journaliste.