Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 16:06

   Dans la conjoncture économique de la France, la croissance est devenue un véritable indicateur de sa situation. Étant aux alentours de zéro, tous les moyens sont bons pour la relancer. Nous allons étudier l'un des facteurs permettant cette relance, qui est l'investissement, et tenterons d'expliquer pourquoi les ménages, ou les entreprises, n'investissent plus.

 

   L'investissement, engendrant plus de production et créant, la plupart du temps, des emplois, relance inévitablement la croissance. Pour autant, en 2012, l'investissement, qu'il soit réalisé par les entreprises, les administrations publiques ou par les ménages, serait "moins dynamique" selon l'INSEE. Effectivement, les chefs d'entreprises qualifieraient "la plupart des déterminants de l'investissement" comme " moins favorables pour 2012", toujours selon L'INSEE. En effet, avant d'investir, les entrepreneurs se doivent d'analyser et de prévoir une multitudes d'éléments comme la demande anticipée, le taux d'intérêt... Ainsi, si le chef d'entreprise estime que la demande anticipée, c'est à dire la demande prévue, est importante et que le taux d'intérêt, étant le coût de son emprunt, est faible et plus généralement si son profit escompté est important, il va inéluctablement investir.

   A l'inverse, ces dernières années, malgré un taux d'intérêt faible, l'investissement des entreprises est resté relativement faible, ce qui s'explique par une faible consommation, c'est à dire une faible demande, soit des perspectives de profit très faible pour l'entrepreneur et ainsi très peu d'encouragement à investir.

   Pour ce qui est des ménages, la conjoncture suscitant un climat où la confiance est loin d'être à son paroxysme, une grande partie préfère l'épargne à la consommation. Ainsi, à l'heure actuelle, l'investissement, étant déjà auparavant significatif de risques, l'est d'autant plus.

   De plus, dans un pays développé comme la France, l'investissement n'est parfois pas suffisant pour relancer la croissance. En effet, arriver à un certain niveau, investir n'est plus rentable, c'est ce que l'on appelle la loi des rendements décroissants. Ainsi, dans ce cas de figure, c'est l'investissement de productivité que va devoir effectuer l'entrepreneur, c'est à dire, investir dans des machines plus performantes qui sont le fruit d'un progrès technique.

   Ainsi, c'est la somme de ces investissements de productivité et donc le progrès technique qui va pouvoir conduire vers une relance de la croissance, au niveau macroéconomique, mais à la seule condition que la consommation s'accroisse.

                                                                                                                                 K.G

Partager cet article

Repost 0
Published by Kévin Gaignoux - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de larticleduweekend
  • Le blog de larticleduweekend
  • : Le concept de ce blog est de profiter de mon temps libre en publiant un article chaque week-end. Je suis étudiant en première année d'AES et souhaite depuis le collège, devenir journaliste. Bien que ces articles soient amateurs, je considère ce blog comme un entraînement et les rédiger me permet d'acquérir une certaine expérience. J'aborderai certains thèmes qui me passionnent comme l'économie, la politique, le sport... Bonne lecture, et au week-end prochain !
  • Contact

Profil

  • Kévin Gaignoux
  • Je suis étudiant en première année d'administration économique et sociale et me passionne pour l'économie, la politique, le sport... Je souhaite devenir journaliste.
  • Je suis étudiant en première année d'administration économique et sociale et me passionne pour l'économie, la politique, le sport... Je souhaite devenir journaliste.