Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2012 7 28 /10 /octobre /2012 16:49

     Alors que la révolution numérique est en marche, et que les sites de presse s'intègrent petit à petit dans les habitudes des Français, Google menace de ne plus référencer les médias hexagonaux. A l'origine de cette annonce, de simples rumeurs d'une "lex Google"...

 

     Les éditeurs de presse Français ont demandé au gouvernement, en septembre, un projet de loi afin qu'ils soient rétribués (via le versement de droits voisins) par les moteurs de recherches en cas d'utilisation de leurs contenus. Il s'agissait en fait de taxer Google dès lors qu'il redirigeait un internaute vers un article. La ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti s'y est dite favorable. Il est "légitime que les éditeurs de presse s'interrogent sur la manière dont il faut faire participer ceux qui diffusent leur contenu à leur financement", avait-elle indiqué à l'AFP le 18 octobre.

 

                           502081 0202335761728 web

                            Jean Claude MOSCHETTI/REA

 

     Mais le géant de l'internet lui, n'a vraisemblablement pas apprécié ce projet de "lex Google" et n'a pas mis longtemps à le faire savoir. Dans une lettre envoyée à plusieurs cabinets ministériels et citée par l'AFP, la société Américaine écrit qu'elle "ne peut accepter que l'instauration d'un droit voisin pour le référencement de sites de presse français mette en cause son existence même et serait en conséquence contraint de ne plus référencer les sites français". Google souligne également qu'une telle loi "aboutirait à limiter l'accès à l'information" et rappelle qu'il "redirige quatre milliards de "clics" par mois vers les pages internet des éditeurs" Français.

     Cette menace ne pouvant être prise à la légère, le président executif de Google, Eric Schmidt, sera reçu ce lundi, par Aurélie Filippetti. Libération affirme même (sans citer ses sources), que le gouvernement compte faire pression auprès de Google en l'incitant à trouver un accord avec les éditeurs dans les trois mois. S'ils n'y parviennent pas, une loi serait proposée selon le quotidien.

     Toutefois, la France n'est pas le seul pays à réclamer l'instauration d'une telle loi. En effet, l'Italie et l'Allemagne font cause commune avec l'hexagone en pretextant que si autant de visiteurs ont recours au moteur de recherche, c'est grâce au contenu que proposent les médias. Fleur Pellerin, ministre chargée de l'économie numérique, confiait même au Figaro : "Si l'Europe peut avancer unie sur ce dossier, elle sera plus forte".

     Cela dit, les médias de ces pays ne semblent pas déterminés à faire sans le référencement de Google. Pourtant, les journaux Brésiliens eux, (notamment O Estado, la Folha et O Globo) faute d'avoir pu négocier une rétribution contre l'utilisation de leurs contenus, ont décidé de boycotter Google News. Il se trouve de plus, que cette décision aurait modifié l'audience de ces sites sur internet de moins de 5% selon un représentant de l'association nationale des journaux (ANJ). A noter cependant, que les contenus exclusivement produits sur internet sont toujours disponibles sur Google News.

     Ainsi, il semblerait que la presse numérique soit dans un véritable tournant, à l'échelle mondiale. Néanmoins, la question est maintenant de savoir si les moteurs de recherche et les médias sauront prendre le même virage.

                                                                                                                                          K.G

Partager cet article

Repost 0
Published by Kévin Gaignoux
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de larticleduweekend
  • Le blog de larticleduweekend
  • : Le concept de ce blog est de profiter de mon temps libre en publiant un article chaque week-end. Je suis étudiant en première année d'AES et souhaite depuis le collège, devenir journaliste. Bien que ces articles soient amateurs, je considère ce blog comme un entraînement et les rédiger me permet d'acquérir une certaine expérience. J'aborderai certains thèmes qui me passionnent comme l'économie, la politique, le sport... Bonne lecture, et au week-end prochain !
  • Contact

Profil

  • Kévin Gaignoux
  • Je suis étudiant en première année d'administration économique et sociale et me passionne pour l'économie, la politique, le sport... Je souhaite devenir journaliste.
  • Je suis étudiant en première année d'administration économique et sociale et me passionne pour l'économie, la politique, le sport... Je souhaite devenir journaliste.